Une étude a été menée par des spécialistes en biologie du comportement à l’Université de Vienne en Autriche afin de vérifier l’influence positive d’une présence animale sur des enfants.

animauxLes individus, âgés de 7 à 12 ans, présentaient un état de stress important et des troubles relationnels en raison de la perte d’un proche, de violences familiales ou de négligences. Soumis à des tests simples en présence soit d’un adulte bienveillant, soit d’une peluche, soit d’un animal, un dosage de l’hormone du stress, le cortisol, a été effectué par prélèvement de leur salive.

Les résultats montrent que la présence du chien diminue le stress de l’enfant insécure, contrairement à l’adulte et la peluche.

Et plus l’enfant s’occupe de l’animal et interagit avec lui par une communication et des caresses plus le stress baisse.

Sur des enfants sécures l’adulte bienveillant apporte malgré tout un réconfort plus important.

Une autre étude à Berlin a montré que, sur les adultes dépressifs, la présence d’un chien permettait de faire descendre leur anxiété.

J’ajouterai que vivre avec un animal nous rappelle aussi que le monde vivant ne se cantonne pas aux êtres humains. Et qu’une re-connexion à la nature nous permet aussi de lâcher le mental et les sources de stress.

Faites un petit test en prenant 5 minutes à simplement observer un animal, ses yeux, ses mouvements en vous demandant ce qui l’anime. Comme si vous étiez entrain de le découvrir pour la première fois, en étudiant dans le détail cette manifestation magique de la nature…

Vous ferez alors vos 5 minutes de méditation consciente!

Ecrire
1
Prendre rendez-vous ?
Bonjour !
Besoin d'infos ? Un rv ?